Le menu du jour ? Effluves estivales sur lit de feuilles rousses !

 

Ce soir on est laid (comme d’hab), on pue (presque comme d’hab) mais on est heureux ! Heureux car on a le sentiment d’avoir fait une manif aboutie sur tous les plans, preuve en est la banane sur l’immense majorité des visages des coureurs à leur arrivée …

Il est vrai qu’on a bien été aidé par le temps, exceptionnel pour une mi novembre. Pour des organisateurs c’est un confort absolu de rester sec tout un week end, d’avoir des bénévoles qui bronzent aux carrefours, des rubalises qui ne s’envolent pas, des barnums en moins à monter, des enfants qui ont le droit de courir dans la rivière sans qu’on se fasse atomiser par les mamans, un speaker qui ne noie pas sa sono, des photos pleines de lumières … bref … Pour vous, on comprend tout à fait que vous préfériez la pluie et le froid, vrais traileurs que vous êtes, des canyons remplis d’eau glacée, des rivières aux galets glissants, des descentes boueuses, des vrais conditions de trail quoi. Mais on n’a pas boudé notre petit plaisir de faire cette septième édition sous un soleil digne d’un mois de septembre. Allez promis l’année prochaine on vous commande un sale temps pourri pour la toute dernière édition non pas du roc du diable mais tout du moins des parcours de 26 et 13 de jour qui auront été parcouru 4 ans. Il sera bien temps de changer et n’ayez crainte pour le futur tracé, il sera sélectif, très sélectif, on a une réputation à tenir et faites nous confiance, on la tiendra !

 

Du côté des enfants, vous êtes plus de 200 (!!) qui raconterez votre mini aventure à la récré demain. C’est vous qui avez mis le feu, soyez en sûr, et vous amenez un vent de fraicheur sur la course dont on ne peut plus se passer alors merci à vous (et à vos parents de vous avoir amené). Un double merci car vous avez joué le jeu et le coffre de jouet ce soir déborde ! Alors merci pour les enfants à qui vous allez permettre de passer un beau noël !! Tous les adultes que nous sommes devrions nous inspirer de votre gentillesse, de votre naïveté et de votre altruisme naturel !

 

Une première pour nous, la possibilité donnée à des coureurs du roc de donner un peu (beaucoup) de leur temps contre une invitation sur la course de leur choix. Une première et une grande réussite, un grand, énorme merci à Benoit, Michel, Eric, Vincent, Isabelle et Réjane pour avoir joué le jeu et le temps d’un week end vous être fondu dans notre équipe avec le sourire ! Quand vous voulez pour repartir !

 

Côté course il y a eu des surprises, des déceptions, la compétition a bien eu lieu et n’a pas fait de cadeau sur ce terrain difficile. Yoan a joué le jeu jusqu’au bout en remportant la nuit et en essayant de faire le doublé, chose jamais réalisée sur le roc. Il a pris beaucoup de risque et l’a payé mais c’est le jeu. Super état d’esprit, le roc est addict à Yoan ! Nos copains raideurs de Grenoble sont venus et ont fait parler la poudre (1er et 3ème du challenge homme). Des filles, beaucoup de filles, sur la nuit et sur le 13 mais également sur le 26, vous n’avez pas peur mesdames et nous on adore qu’il y ait autant de filles sur la course ! Bien sûr quand il faut appliquer la barrière horaire sur le 26 et que vous versez une petite larme à peine contenue on a le cœur fendu et les yeux rougis à notre tour on se demande si on a bien fait de créér cette barrière … Du premier au dernier coureur je suis venu dans la terrrrrible montée des gorges d’Enval, prendre la température. J’ai vu beaucoup de sourires malgré la fatigue et les crampes, bravo bravo et bravo !

 

Une question est revenue sur le positionnement du ravito, j’ai une réponse qui ne contentera probablement pas tout le monde mais nous avons depuis le début une ligne de conduite et nous ne dérogerons pas à la règle. Nous ne sommes qu’une petite équipe de bénévoles et nous n’avons pas la possibilité d’en mettre un second, nous l’avons donc placé de manière à ce qu’il soit le bienvenu et pour les coureurs du 26 ET pour ceux du 13. Pas facile donc. Nous ne l’avons pas mis à la traversée de route car cela correspond au 4° km du 13 donc aucune utilité … On espère aussi que les coureurs qui aiment le roc partagent les mêmes valeurs que les notres à savoir rusticité, technicité et AUTONOMIE !

 

Un photographe super sympa a déjà mis en ligne sur FB ses photos, d’autres vont suivre, faites vous plaisir, c’est gratuit et c’est pour vous. Beaucoup de chose se passe désormais sur FB, on comprend les réfractaires mais c'est un moyen de communication formidable et très simple ... N'hésitez donc pas à rentrer dans le groupe facebook du roc du diable.

 

Haaaaaa les récompenses … Là évidemment, je vais vous offrir une réponse conforme à notre philosophie et la même que Cris a pu déjà faire sur FB : ce n’est pas l’école des fans, sinon faut prendre une licence à la FFCO avec leur catégorie H35/H40/H45/H50/H55 etc … Vous venez sur le roc pour avoir un beau parcours (énormément de travail d’élaboration!), bien balisé, un bon ravito, une orga bien ficelée, une sécu au top en cas de besoin … Le reste n’est que futilité juste bonne à faire marcher comme d’habitude les mêmes qui s’en mettent toujours plein les poches. On comprend bien que vous êtes peut être habitué à être récompensé tous les week ends mais c’est marqué dans le règlement qui on récompense donc si vous venez surtout pour avoir une médaille prenez donc le temps de lire ce règlement avant !

 

Les douches : un mauvais point récurrent chez nous, on l’admet bien volontiers … Certaines années elles ne sont pas fléchées, d’autres elles sont froides ou fermées … Ce week end la serrure avait un problème mais elles étaient bien ouvertes pourtant, et d’ailleurs au moins deux personnes de sexe opposé en ont bien profité si l’on en croit les bruits entendus en venant les fermer ;)

 

Les possibles nouveautés 2016: Pas de grosses modifs en 2016 mis à part qu’on vous commande la neige. Le plus gros changement se fera sur la nuit avec l’ouverture de la première partie du parcours (7kms) aux individuels qui auront donc la possibilités de découvrir la course de nuit sur un parcours plus simple que la seconde boucle. Les cadets auront donc aussi la possibilité d’y participer plutôt que de tourner dans le parc thermal le dimanche matin. ok les jeunes, un trail de nuit, ça vous va ou vous préférez courir dans le parc avec les minis poussins ??

 

Et pour tous ceux qui ont aimé la nuit du diable nous vous donnons rendez vous le vendredi 8 janvier au stade du Colombier (commune d’Orcines mais tout prêt de Chamalières). Il y aura sans nul doute moins de chaleur, la nuit pourrait être plus sombre, mais elle sera aussi plus envoûtante et quand vous vous élancerez, seul, avec votre petite lampe vissée sur la tête et un soupçon d’appréhension, vous redécouvrirez ce parfum oublié qui vous rappellera la peur enfantine du noir … 8 kms contre vous même, à rattraper, se faire rattraper, douter, profiter, et sûrement redécouvrir un coin pourtant familier mais qui ne s’offrira qu’à 270 épicuriens … Ouverture des inscriptions le lundi 9 novembre !

 

Steph (oui steph arverne sur FB !)

 

ps: Je dédie le titre de l’article à mes p’tits potes arvernes, amoureux de prose à deux balles ;)